Droit de réponse, constitué des phrases en rouge,  de Willy Deschuyteneer, Président d’Honneur du Cercle Soignies-Echecs, suite au  

 

PV de l'Assemblée générale extraordinaire (AGE) du 17 juillet 2010

 

Présents : Boon Alexis, Boon Thierry, Brasseur Daniel, Colin Pierre, Colin Stéphane, Delvaux Guy, Dupuis Cédric, Meyvisch Jean-Christophe

Excusés : Didier Santy, Delvaux Julien, Delvaux Thomas, Vanmuylder Dany et Dupont Claude qui a donné procuration à Boon Thierry.

Rapporteur : Guy Delvaux, secrétaire.

 

Signalons d’une part que, lors de cette AGE, organisée à la va vite, pendant les vacances, un samedi soir après 19 h 30, seulement 9 membres (8 plus une procuration) étaient présents, ce qui est loin de représenter les 24 membres du cercle. Avez-vous déjà connu une Assemblée Générale Extraordinaire organisée en l’absence du président (Dany Vanmuylder, alias Brutus), excepté dans le cas d’un décès inopiné ?

 

D’autre part, à nouveau, le comité fait prendre des mesures concernant des personnes sans avoir la décence de les inviter. Willy Deschuyteneer, toujours président d’honneur, devait être invité à cette AGE. Quant à Jérôme Dufour, ses messages sur le forum de la fédération avaient déplu au seul comité. Il avait déjà eu le culot impardonnable de ne pas s’associer au vote inique d’exclusion de Willy Deschuyteneer à l’AGE du 6 mars 2010. La décision à son égard avait déjà été prise par ledit comité de le sanctionner, sans débat, sans recours et en son absence, et il ne restait plus qu’à faire voter « démocratiquement » la sanction imposée par le comité. Tout comme le comité s’est retiré de la Ligue du Hainaut, la seule défense pour Jérôme Dufour était de se retirer à la différence que, lui, il n’avait rien à se reprocher !

 

Il faudra pour le bien du club expliquer à Thierry Boon ce qu’est vraiment la Démocratie ! Ce n’est pas la dictature d’une majorité factice. L’AGE du 6 mars 2010 avait toutes les caractéristiques d’un « procès stalinien » (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_stalinien). En effet,  

1)       Willy Deschuyteneer était déclaré coupable d’avance («Willy, tu nous fais ch… »). Ce qui est embêtant pour le soviet sonégien, c’est que Willy Deschuyteneer n’a jamais reconnu le moindre «  crime » et les pressions psychologiques n’ont rien donné.

2)       Ses sympathisants (Jérôme, Jackie, Lucien, ...) étaient insultés et menacés (« ça va mal finir … »).  

3)       Un jugement en son absence, sans débat, sans pitié, sans recours et avec un respect tout formel des procédures.

4)       Tout était préparé d’avance (discrète réunion de comité le 20 février ; invitation à tous les membres, sauf à Willy Deschuyteneer, le 21 février ; appel aux forces de l’ordre le 27 février pour l’empêcher de rencontrer les autres membres ; une lettre ouverte aux membres de Thierry Boon deux jours avant l’AGE ; subornation d’un observateur de la Ligue du Hainaut ; etc.).

5)       Le procès ne servait qu’à l’écarter. La convivialité, promue par le comité, spécialement par les Boon, père et fils, est propice au laxisme, et le laxisme aux magouilles. Il leur fallait donc écarter Willy Deschuyteneer. La ligue du Hainaut n’a pas été dupe, tandis que le CA de la FEFB a préféré s’en laver les mains comme Ponce Pilate.

6)       Le procès sert à faire porter le poids des échecs de gestion du soviet (perte en affiliés, mali,  …) sur un bouc émissaire, Willy Deschuyteneer.

 

Rapporteur : Guy Delvaux, secrétaire.

 

Ordre du jour :

 

- débat et décisions sur l'avenir du cercle

- modification des statuts

- élection éventuelle d'un nouveau comité

- sanction ou non de Mr Dufour pour ses propos vis-à-vis des membres du cercle sur le forum

- divers

 

Le vice-président, Boon Thierry souhaite la bienvenue à cette assemblée générale extraordinaire.

 

1. Débat et décisions sur l'avenir du cercle

 

Willy Deschuyteneer est maintenant affilié à Lessines mais s'obstine.

 

La vérité est que les décisions du Conseil d’Administration (CA) de la FEFB sont remplies de vices de forme et de contradictions pour un lecteur averti. Willy Deschuyteneer a été affilié à Lessines par le CA de la FEFB sur base d’appréciations et non de faits établis. Willy Deschuyteneer n’a pas été exclu. Ce n’était pas une sanction, c’était une simple « séparation des adversaires ». En moins  de deux heures pour prendre connaissance du dossier, le CA de la FEFB a ainsi cru trouver ce qu'il pensait être "une solution la moins nuisible pour la pratique des échecs dans la région sonégienne". Hélas, ce n'était la solution ni la moins nuisible ni la plus juste. Le CA de la FEFB a désavoué sa ligue et s'est trompé sur les personnes à écarter du cercle.    

 

Nulle part dans le procès-verbal du CA de la FEFB, il n’est écrit que Willy Deschuyteneer a été exclu. Pourtant le comité le prétend toujours. Le comité n’a aucune volonté de résoudre le contentieux, en interne ou en justice, comme l’avait pourtant décidé le CA de la FEFB.   

 

Jean-Christophe soulève le problème du site géré par Willy Deschuyteneer.

 

… site créé à la seule initiative de Willy Deschuyteneer en 1999 et dont le comité réuni en « petit comité » de trois (Dany Vanmuylder, Guy Delvaux et Cédric Dupuis) n’a plus voulu le 1er août 2009. Le procès-verbal de cette soi disant réunion de comité, puisque sans le quorum de présences requis par les statuts, n’a évidemment jamais été diffusé.  

 

Le conseil d'administration de la FEFB lui a communiqué des recommandations concernant le site mais ce dernier ne se sent pas obligé de les suivre. Ce site constitue un aspect négatif pour tous ceux qui voudraient venir au cercle.

 

C’est bien le comportement du comité sectaire et dictatorial, depuis deux ans - voir statuts et règlement d'ordre intérieur sur le site officiel -, qui nuit à la réputation du cercle. Si ce comportement était irréprochable, la moitié des membres n’auraient pas quitté le cercle et le recrutement de nouveaux membres ne poserait aucun problème.

 

La solution du problème serrait sans doute de changer de nom.

 

Il y a d’autres solutions, mais le comité, soi disant ouvert à tout dialogue, n’en veut discuter aucune autre. 

 

Cédric marque son attachement au nom actuel du fait de l'histoire du cercle.

 

Et oui, Cédric Dupuis, à qui Willy Deschuyteneer a appris à jouer aux échecs en 1989 et à reprendre la trésorerie du cercle en 2003, a connu les bonnes années de 2001 à 2008 sous sa présidence … 

 

A la demande de l'assemblée, Guy se renseignera auprès de Monsieur Thiry de la FEFB afin de connaître les conséquences éventuelles d'un changement de nom du cercle.

 

Les conséquences d’un changement de nom du cercle sont encore pires que celles de retirer le cercle de la Ligue du Hainaut. 

 

En ce qui concerne Willy Deschuyteneer, il n'est plus vice-président car non élu ni président d'honneur, lors de l'AG de septembre 2009, un vote démocratiquement exprimé lui a retiré ce titre.

 

Quoi qu’en dise le comité, le 5 septembre 2009, le poste de vice-président n’était ni à pourvoir ni à renouveler, donc l’élection de Thierry Boon à la vice-présidence ne respectait pas les statuts.

1) Le mandat de vice-président de deux ans de Willy Deschuyteneer n’était pas terminé.

2) Willy Deschuyteneer n’avait jamais présenté sa démission.

3) Willy Deschuyteneer n’avait pas été révoqué par une Assemblée Générale. 

 

Quant au retrait du titre de président d’honneur, ce vote soi disant démocratiquement exprimé, est nul et non avenu car

1) il s’agit d’un titre décerné à vie pour services rendus. 

2) il n’était pas à l’ordre du jour de cette AG, S’il avait été à l’ordre du jour, il ne fait aucun que Louis Briffeuil et Sammy Place se seraient déplacés et l’auraient empêché. Louis n’aurait jamais cru le comité capable d’une telle perfidie en son absence.

3) Thierry Boon, par son « Willy, tu nous fais ch… », aurait dû être immédiatement exclu de l’assemblée générale. A plusieurs reprises, Willy Deschuyteneer a été interrompu, insulté, … afin de l’empêcher de présenter sa défense.

4) les motifs invoqués et présentés à l’AG par le comité réduit à 3 membres ne tenaient pas la route.  

5) les membres ont voté sous la pression d’un honteux chantage.

6) le retrait était une sanction sans appel.

7) la Ligue du Hainaut a réhabilité Willy Deschuyteneer le 3 avril 2010 comme membre et Président d’Honneur du Cercle Soignies-Echecs. Ni le comité ni le Cercle Soignies-Echecs n’ont fait appel dans les délais.

8) le retrait d’un titre de Président d’Honneur, accordé à vie pour services rendus, n’a évidemment pas été entériné par le CA de la FEFB le 19 juin 2010. Nulle part dans le PV, il n’est écrit que Willy Deschuyteneer n’est plus Président d’Honneur du Cercle Soignies-Echecs. Ni le comité ni le Cercle Soignies-Echecs n’ont fait appel dans les délais. 

 

Il a fait appel contre les décisions prises par le conseil d'administration de la FEFB.

 

Faux. Willy Deschuyteneer a, par contre, bien demandé que ces décisions du CA de la FEFB, ce qui aurait exigé sa présence à cette AGE du 17 juillet 2010, soient appliquées. Le comité a préféré retirer le Cercle Soignies-Echecs de la Ligue du Hainaut, sans consulter tous ses membres, au grand dam de ceux-ci.  

 

Cet appel sera en principe examiné lors de l'assemblée générale de la FEFB prévue dans les 3 premiers mois de 2011.

On voit mal cette assemblée revenir sur des décisions démocratiquement exprimées par l'assemblée générale de notre cercle.

 

A l’Assemblée Générale Extraordinaire, ou plutôt au lynchage du 6 mars 2010, ces décisions ont été basées sur des mensonges du comité, qui, pour ne pas être démasqué, a tout fait pour ne pas inviter Willy Deschuyteneer, y compris en ne respectant pas les droits de la défense. L’appel aux forces de l’ordre du 27 février 2010 pour qu’il ne puisse rencontrer d’autres membres est à cet égard édifiant. L’AG de la FEFB pourrait revenir sur ses décisions, vu les vices de forme et les contradictions, mais le CA de la FFEB ne tient pas à battre son propre mea culpa.     

 

Concernant notre Président actuel, Dany Vanmuylder, Guy signale qu'il a reçu un mail, dans ce dernier, il explique qu'il travaille le samedi jusqu'à la fin du mois d'août ensuite il partira 3 mois au Pérou. Donc il faudra élire un nouveau président en septembre.  Guy sera candidat mais il faudra trouver un nouveau secrétaire et si possible élire d'autres mandataires.

 

D'autre part, le retrait du cercle de la Ligue en réaction de la tenue d'une commission des réclamations illégitime et des décisions partisanes émises ne soulève pas de réprobation de la part des membres présents.

 

Une AGE avait été demandée par 5 membres, donc, par simple respect des statuts du cercle, elle devait se tenir ! Ce n’est pas l’illégitimité de cette réunion de la commission des réclamations qui a poussé le comité à se retirer hâtivement de la Ligue du Hainaut. Après avoir d’abord injurié la Ligue du Hainaut, sans faire appel ( !), le comité s’est dépêché ensuite de retirer le Cercle Soignies-Echecs de la Ligue du Hainaut, sans consulter tous ses membres, pour échapper aux décisions et sanctions immédiates que ledit comité méritait de la part du CA de la FEFB.

Les 3 membres du comité, représentant soi disant tout le cercle, ne pouvaient se présenter devant le CA de la FEFB avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Faire appel les exposait à une révision intégrale du litige.

 

Le comité ne veut obstinément  pas que la réhabilitation de Willy Deschuyteneer comme membre, arbitre et Président d'Honneur du Cercle Soignies-Echecs, alors que plusieurs membres, à l'AG du 5 septembre 2009, ont exprimé leur désir de voir résoudre le contentieux autrement que par une suspension ou une exclusion d'un membre. Le comité écoute-t-il ses membres ?

 

Suite à une question de Jean-Christophe, il est précisé que les membres peuvent toujours participer aux compétitions de la Ligue mais ne peuvent plus briguer un titre de champion du Hainaut.

Cédric signale également que notre cercle ne pourra plus organiser des compétitions pour la province.

 

Exact. Il est dommage pour ce sympathique champion local, au-dessus de 1900 points ELO, qu’il ne peut plus briguer un titre de Champion du Hainaut ou un prix ... sans changer de cercle. A partir du 10 mai 2010, à l’insu de leur plein gré, les joueurs du Cercle Soignies-Echecs sont tous devenus des "extra muros", avec toutes les conséquences rétroactives, présentes et futures indésirables.

 

Toutes les conséquences, financières et autres, pour l’avenir du cercle, ne sont pas encore connues à ce jour. Il faut certainement craindre une plus faible participation aux championnats internes, à la prochain Fête des Rois et au prochain Open d’Eté, par l’hémorragie en affiliés et le simple fait que Willy Deschuyteneer compte de nombreux sympathisants, dégoûtés par le comportement sectaire et hypocrite du comité. En 2011, les rondes de l’open de printemps se sont jouées, respectivement la première entre 7, la deuxième entre 8 et la troisième entre 5 joueurs !  

 

Thierry demande aux membres de ne plus communiquer avec Willy Deschuyteneer.

 

Cette demande, absolument incongrue, montre bien l’ouverture d’esprit du « démocrate » Thierry Boon, toujours prêt au « dialogue », ou plutôt toujours le premier à casser du sucre sur le dos des absents et à répandre des rumeurs.

 

Thierry Boon ne fait toujours que plomber le contentieux dont il est à la base par ses magouilles et ses insultes.

 

Comment voulez-vous que les membres du cercle résolvent le contentieux avec Willy Deschuyteneer, - comme décidé par le CA de la FEFB le 19 juin 2010 -, s’ils ne peuvent plus communiquer avec lui ? 

 

En outre, Pierre nous informe de la formule d'open du challenge du cercle de Nivelles, tous les joueurs externes peuvent y participer moyennant le paiement d'un euro. L'idée est retenue, notre cercle ouvrira donc ses portes aux autres affiliés pour les challenges de la saison prochaine.

 

Les membres oublient que cette mesure dissuadera encore un peu plus des joueurs d’autres cercles de venir jouer à Soignies, ce coût s’ajoutant à leurs frais de déplacement. Pour le joueur extérieur régulier, il y a la cotisation en second club.

 

En matière de formation, Pierre préconise le parrainage des débutants à défaut d'un formateur attitré.

 

Excellente idée. Le hic, c’est que, dans le passé, ce parrainage était exercé principalement par … Willy Deschuyteneer. C’est également Willy Deschuyteneer qui a mis en place à plusieurs reprises des formations, seul ou avec Daniel Alexandre, Louis Briffeuil, Michel Pérot, Thierry Audin, Julien Sclacmender, Daniel Canneel, Johan Cloes, Gaëtan Marlier, Frédéric Lambert, Dany Vanmuylder … 

 

Thierry Boon, toujours lui, se contente de rappeler que le cercle n’est pas une garderie, craignant pour sa suprématie devant l’afflux de jeunes talents.

 

Lorsque le CA de la FEFB a décidé de séparer les adversaires dans l’intérêt du Cercle Soignies-Echecs, ne s’est-il pas trompé ?  

 

2. Modification des statuts

 

Le quorum de 50 % des membres présents ou représentés n'étant pas atteint, les statuts ne peuvent être modifiés. Ils pourront être modifiés lors de la prochaine assemblée générale de septembre 2010. Suite aux doutes émis, Guy fait lecture d'un extrait de l'article 10 des statuts : "Au cas où le quorum n'est pas atteint, une nouvelle assemblée générale sera convoquée au plus tard trente jours après la date de la première assemblée. Cette seconde assemblée pourra se prononcer valablement sur des modifications aux statuts sans que le quorum de 50 % soit nécessairement atteint.". Il enverra donc une convocation en temps voulu.

 

Depuis deux ans, cette contrainte du quorum de présences requis pour que le comité puisse prendre des décisions valides était une épine dans le pied du comité. Pourtant les fondateurs du cercle l’avaient prévue avec sagesse comme garde-fous.

 

De 2008 à 2009, le comité a pris pratiquement toutes ses décisions à trois (un triumvirat de Dany Vanmuylder, Guy Delvaux et Cédric Dupuis); de 2009 à 2010, à cinq (Dany Vanmuylder souvent absent, Guy Delvaux, Thierry Boon illégitimement élu, Cédric Dupuis démissionnaire le 8 octobre 2009, Alexis Boon), en 2010 à quatre (Guy Delvaux, Cédric Dupuis, Thierry Boon et Alexis Boon).

 

Aucun procès-verbal des réunions de comité n’est porté à la connaissance des membres, et pour cause. La présence de père et fils dans un même comité n’est certes pas interdite, mais ce n’est pas de la bonne gouvernance, et certainement pas si le comité est réduit. A l’heure actuelle, il est pratiquement impossible de contester ou se plaindre de quoi que ce soit au comité puisqu’il faut porter plainte à ce comité qui a tout pouvoir de décision, y compris de vous exclure en attendant un « vote démocratique » de l’AG. Les 4 membres du comité, plus les deux fils du président, constitue déjà la majorité requise si l'AG, convoquée discrètement, ne compte que 10 membres. Le comité ne recule pas à faire voter et imposer des sanctions contre une personne par des membres qui ne connaissent même pas cette personne ! A la décharge de ces membres, il faut dire que s'ils désapprouvent de quelque façon que ce soit le comité, ils n'ont plus qu'à quitter le cercle ou ils seront exclus à leur tour. Le chantage du comité de tout laisser tomber, non pas de démissionner, convainc les derniers hésitants.   

 

Bien entendu, le comité ne touche mot ni des modifications demandées aux statuts concernant la fonction de Président d’Honneur, ni des suggestions déjà faites par Gary Monnaux et d'autres il y a plus d’un an.  

 

3. Election éventuelle d'un nouveau comité

 

Point prévu au cas où la FEFB aurait sanctionné les membres du comité en leurs interdisant de remplir une fonction de dirigeant de cercle, ce qui n'a pas été le cas, le Conseil donnant un blâme à tous les intervenants.

 

La CA de la FEFB a donné une seconde chance au comité, seul responsable de la chute du nombre d’affiliés en deux ans. Le comité ne prend pas cette chance. Il continue à ne pas respecter les statuts de la fédération et les procédures de recours à celle-ci.

 

Le nouveau président depuis le 4 septembre 2010, Guy Delvaux, a déjà été débouté quatre fois :

-          par le CA de la FEFB le 13 novembre 2010, le 11 janvier 2011 et le 29 janvier 2011 et

-          par l'AG de la FEFB le 5 mars 2011. 

 

Le président porte encore plainte au prochain CA de la FEFB du samedi 11 juin 2011. Qu’espère-t-il ? Quand comprendra-t-il enfin que porter plainte n'est pas ce qui a été demandé aux membres du  Cercle Soignies-Echecs par le CA de la FEFB le 19 juin 2010 ?   

 

Le blâme à tous les intervenants a été donné "par facilité" et sans distinction par un CA, sans doute excédé par l'affaire. Des intervenants ont même reçu un blâme alors que les plaintes à leur égard ont été reconnues irrecevables et non fondées !

 

Notez que, depuis lors, le procès-verbal du CA du 19 juin 2010 a été discrètement retiré d'internet par le secrétaire de la FEFB.    

 

4. Sanction ou non de Mr Dufour pour ses propos vis-à-vis des membres du cercle sur le forum

 

Mr Dufour ayant quitté le cercle pour aller chez Caïssa Europe, le blâme infligé par le conseil d'administration de la FEFB est jugé suffisant.

 

Les propos de Jérôme Dufour ont-ils été rapportés fidèlement par le comité ?

 

C’étaient des propos, virulents certes, vis-à-vis de certains membres seulement, principalement du comité, aucune attaque ad hominem, contrairement à celles de Guy Delvaux (voir forum de la FEFB) et chacun sait ce qu’il en coûte de dire la vérité ! Ce n’est un secret pour personne qu’à Soignies certains membres viennent plus pour boire à  bon compte (- la Jupiler à 1,20 EUR ! -) ou pour jouer aux cartes (- dès 16 h 30 -) que pour jouer aux échecs ! Jérôme Dufour a suivi les nombreux autres membres dégoûtés et, comme eux, a découvert que « l’herbe est plus verte ailleurs » pour les joueurs d’échecs. 

 

5. Divers

 

- pour les interclubs nationaux, Guy signale 8 titulaires, une réserve et un dépanneur.

Des membres n'ont pas encore répondu notamment Georges Lebedew et Christian Permentier qui ont participé aux interclubs la saison passée.

2 équipes seront inscrites, elles joueront en même temps au cercle ou en déplacement.

- le site officiel, Cédric a fait le paiement, il reste encore à faire le transfert de propriété.

Alexis ne veut pas être le propriétaire du site mais veut bien continuer à gérer le site.

Guy sera le nouveau propriétaire et enverra le document de transfert à l'hébergeur.

 

Notez qu’il s'agit du transfert de propriété du site créé par Christian Jorgensen à la demande du comité le 1er août 2009. En choisissant sans réfléchir le nom soigniesechecs, le comité a lui-même créé la confusion dont il se plaint. En bloquant ensuite l’accès à son site, il ose se plaindre d’un manque d’audience. 

 

Ceci confirme que ni le Cercle Soignies-Echecs ni le comité n’étaient propriétaires du site  www.soignies-echecs.be, même si ce site porte le nom du cercle et si Alexis Boon y a ajouté quelques gadgets en 2006. Ce site est la propriété de Willy Deschuyteneer, en bonne et due forme, en toute légalité chez l'hébergeur one.com.  Il n'y a donc jamais eu vol, sabotage, prise de contrôle, etc. de la part de Willy Deschuyteneer, contrairement à ce qu'affirme le comité pour le diaboliser aux yeux des membres du cercle et de la fédération. Notez que le cercle n’a jamais été privé de ce site, qui contient depuis toujours plus d’informations sur le cercle que le site officiel.   

 

L'utilisation que fait Willy Deschuyteneer de son site personnel n'est ni calomnieuse, ni diffamante, ni dénigrante puisque tous les propos qui s'y trouvent sont vérifiés et vérifiables. L'utilisation est certes gênante pour le comité. Elle est la seule solution pour Willy Deschuyteneer, Président d'Honneur, de se faire entendre auprès des membres du Cercle Soignies-Echecs afin qu’ils fassent les bons choix, le Cercle Soignies-Echecs périclitant comme en 2000.

 

Avec à peine une dizaine de joueurs, le samedi, jour de jeu, cela ne présage rien de bon (http://www.forum-fefb.be/phpBB3/viewtopic.php?f=2&p=70116#p70116).     

 

Fin de séance à 20h47.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be

 

www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be  www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be www.soignies-echecs.be