CHAMPIONNATS INTERSCOLAIRES

 

 

Renseignements :

 

        Paul Strubbe  (Paul.Strubbe@akzonobel.com) pour la province du Hainaut.

        Willy Deschuyteneer (willy_des@hotmail.com) pour la région de Soignies.

 

Calendrier 2001 :

 

Finales régionales :

     IPES Tournai à Tournai le 10 février 2001;

     Collège du Sacré-Coeur à Charleroi le 24 février 2001.

 

Finale provinciale le 17 mars 2001 13:30-18:00 :

     Centre Educatif Saint-Pierre à Leuze.

 

Finale francophone le 28 avril 2001 :

     Athénée Royal Air Pur à Seraing

 

Finale nationale pour les écoles primaires le 5 mai 2001 10:00-18:00 :

     à Vrasene.

 

Finale nationale pour les écoles secondaires le 12 mai 2001 10:00-18:00 :

     à Aalter.

 

L’esprit de l’interscolaire :

 

Le championnat interscolaire tend à promouvoir le jeu d'échecs parmi les jeunes, en les touchant là où ils sont tous, donc à l’école.

 

Il n’a pas pour but de donner aux jeunes qui jouent déjà dans un cercle ou qui participent aux tournois de la Jeunesse Echiquéenne Francophone (JEF) une occasion supplémentaire d’exercer leurs talents, mais il n’exclut pas leur participation.

 

L’idéal serait que des joueurs de cercle persuadent suffisamment de condisciples pour former un maximum d’équipes pour ce championnat, éventuellement avec l’aide des cercles.

 

L’accent est donc mis sur la participation plus que sur la performance.

 

Le règlement :

 

L’interscolaire se joue par équipes de quatre joueurs qui représentent une école, primaire ou secondaire. Chaque école peut envoyer autant d’équipes qu’elle veut. Il y a un classement séparé pour le primaire et pour le secondaire, mais les épreuves ont lieu aux mêmes endroits et aux mêmes dates.

 

Suivant le nombre d'équipes participant, il peut y avoir jusqu'à 7 rondes de 2x15 minutes au niveau des Régions, des Ligues et de la Communauté, et 9 rondes au niveau national.

 

Il n'y a habituellement pas de sélection au niveau régional. La sélection se fait d’abord au niveau des Ligues(= provinces), où il est envisagé de qualifier 75% des équipes, pour favoriser la participation massive à la deuxième sélection, au niveau de la Communauté Francophone, et récompenser les écoles qui ont fourni le plus d’équipes. Pour garder une certaine souplesse à l’organisation, la composition d’une équipe peut changer d’un niveau à l’autre. Enfin, les équipes sélectionnées dans chaque communauté se rencontreront pour le championnat national, qui opposerait une trentaine d’équipe par niveau d’enseignement.