echecs-soignies-mons

Historique du contentieux
"comité et consorts vs Willy et consorts"

géolocalisation

Historique

 

Voici le seul vrai historique du club « Soignies-Echecs »

créé en 1976, remis à flot en 2001, promis à un bel avenir le 13 septembre 2008, … puis inconsidérément retiré de la Ligue du Hainaut le 10 mai 2010, rebaptisé « l’Echiquier de la Haute Senne » le 22 octobre 2011 et déménagé du Lycée Provincial des Sciences et des Technologies à l’Ecole Communale « La Régence » le 17 décembre 2011, une chronologie d’événements avec tout ce qu’on ne vous dit pas ailleurs, le site officiel du club ne reprenant pas les dysfonctionnements hégémoniques du comité de 2008 à 2012.


Voici d’abord les grandes lignes de l’historique :
Le club « Soignies-Echecs » (matricule 518 de la Fédération Royale Belge des Echecs) a été fondé en 1976 par Jean Coppens (†) avec d'autres professeurs et quelques étudiants sonégiens. Le nombre de membres, de 14 au début, a progressivement crû jusqu'à 60 membres en 1993 et oscille aux environs de 40 depuis une dizaine d'années, une vingtaine à l’heure actuelle …
Soignies-Echecs se veut un club convivial, où il est donc agréable de jouer aux échecs entre amis. Il attire des joueurs de toute la région. On y progresse facilement et rapidement puisqu'on peut y rencontrer des adversaires de tous les niveaux, des adversaires qui se font un plaisir de vous conseiller.
La présidence de Soignies-Echecs, le poste exigeant le plus d’éthique, a été confiée successivement à :

  1. - Michel Legrand (1976 - …),
  2. - Léon Laschet (… - …),
  3. - Emile Debaisieux (1983 - 1990),
  4. - Jean Coppens (1990 – septembre 1991),
  5. - Philippe Cogneau (septembre 1991 - …),
  6. - Patrick Sottieaux (… - 13 septembre 1997),
  7. - Henri-Jean André (13 septembre 1997 – 1er septembre 2001),
  8. - Patrick Sottieaux (1er septembre 2001 – 23 novembre 2001),
  9. - Willy Deschuyteneer (23 novembre 2001 - 13 septembre 2008),
  10. - Dany Vanmuylder (13 septembre 2008 – 4 septembre 2010) et
  11. -Guy Delvaux (4 septembre 2010 – 1 octobre 2016)
    - Frédéric De Braeckeleer (1 octobre 2016 - …). 

La direction des tournois, le poste exigeant une très grande disponibilité, a été confiée successivement à :

  1. - Marcel Sohet,
  2. - Jean Coppens,
  3. - Emile Debaisieux,
  4. - Yvan Van der Mergel,
  5. - Philippe Cogneau,
  6. - Roland Leemans,
  7. - Willy Deschuyteneer,
  8. - Louis Briffeuil,
  9. - Daniel Ruelens,
  10. - Vincent Chantry et Louis Briffeuil (8 décembre 2001 - …),
  11. - Louis Briffeuil et Alexis Boon (6 septembre 2005 - 11 octobre 2008),
  12. - Louis Briffeuil (11 octobre 2008 - 5 septembre 2009) et
  13. - Alexis Boon (5 septembre 2009 - …).

Soignies-Echecs a démarré ses activités au Club Saint-Vincent, rue Chanoine Scarmure, 15, puis a déménagé au Pavillon Communal, rue de la Pottée à Briques, 17. En 1992, lorsque l'administration communale a brutalement exigé un loyer, le club s'est replié quelques temps à la Maison des Jeunes du Grand Moulin à Neufvilles. Le 6 février 1993, Soignies-Echecs est revenu au 15, rue Chanoine Scarmure, 15, dans trois anciennes classes de l'Ecole Saint-Vincent, hélas au-dessus d'une salle de fête de plus en plus utilisée et bruyante. D’octobre 1997 à décembre 2011, c'est la Députation Permanente de la Province du Hainaut et la Direction du Lycée Technique et Commercial provincial, aujourd’hui Lycée Provincial des Sciences et des Technologies (LPST), qui accueillent le club dans ses magnifiques locaux rénovés au 59, rue de la Station, à 300 m de la gare de Soignies. En janvier 2012, le club se replie à l’Ecole communale « La Régence », Place Van Zeeland, 33, la direction du lycée et la députation permanente du Hainaut ne donnant plus son autorisation d’occupation.
Allez voir les photos d'une journée à Soignies-Echecs.
Depuis 1997, il y a avait un malaise au club. Malgré des conditions matérielles de jeu irréprochables et le dévouement d'un comité dynamique (- qui se réunissait efficacement tous les 3 mois -), les championnats internes étaient toujours "boudés" par les forts joueurs. Ces joueurs talentueux, qui assuraient, chaque saison, le maintien d'une équipe en division III des Interclubs Nationaux, seraient pourtant les bienvenus pour tirer vers le haut les jeunes joueurs. Sammy Place, élu vice-président lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 8 décembre 2001, était riche d’idées pour organiser des activités qui intéresseront les forts joueurs.
Depuis août 2000, le club accueillait en moyenne une nouvelle tête par mois, mais toutes ne mordaient pas ! Le comité, mis en place le 8 décembre 2001, sous la présidence de Willy Deschuyteneer, dissipait enfin le « malaise » qui s’était installé au sein du club ? « Un vent nouveau souffle sur le club qui a la volonté de faire table rase des événements regrettables du passé et de ne penser qu’à l’avenir», faisait déjà remarquer un membre lors de l’assemblée générale extraordinaire.
Fin 2002, le nombre de joueurs était remonté à un bon niveau : l’Open d’Eté 2002 connaissait une participation record de 20 à 26 joueurs par ronde ; le Championnat d’Automne 2002 regroupait 16 joueurs par ronde. La qualité était également au rendez-vous : le club avait quelques jeunes espoirs.
Fin 2003, le nombre de joueurs remontait en moyenne à 14 joueurs le samedi et fin 2004, à 18 joueurs.
Le 19 mars 2005, 25 joueurs disputaient la ronde 2 du championnat de printemps 2005. Les cours pour les jeunes et débutants, le samedi de 13 h 30 à 14 h, avaient un succès croissant. Le club comptait 11 joueurs de moins de 15 ans, dont les deux plus jeunes affiliés de Belgique, Alen Sayadjian (6 ans) et Arthur Meeus (6 ans 1/2).
Le 5 janvier 2008, de nouveaux statuts, rédigés par le secrétaire, étaient votés au cours d’une Assemblée Générale Extraordinaire, donnant plus de pouvoir au comité.
A l’assemblée générale du samedi 13 septembre 2008, le club changeait de président. En effet, après 7 ans de présidence, Willy Deschuyteneer, fatigué de lutter contre les magouilles de deux joueurs, remettait son tablier. Tous les membres présents lui ont rendu hommage pour son travail et son dévouement. Le même jour, Dany Vanmuylder, seul candidat spontané, était élu président et officiellement délégué à la jeunesse. Le même jour, il devenait devenu également arbitre C ! Par précaution, l’AG nommait encore Willy Deschuyteneer vice-président pour assister le jeune président dans ses nouvelles fonctions. Hélas, Willy Deschuyteneer sera toujours empêché d’assister le jeune président.
A partir du 13 septembre 2008, le comité « fait ce qu’il veut », ne respectant ni les statuts ni l’éthique ni la bonne gouvernance ni la politesse ni la tradition. A partir du 13 septembre 2008 également, le déclin du club se dessine à nouveau malgré les efforts de ce comité, au sein duquel règnera bientôt une « nouvelle reine des échecs à Soignies ». Cette reine souriante fera, avec son fils, le vide dans le club comme le montre cette photo prémonitoire http://www.lanouvellegazette.be/regions/centre/2010-01-13/soignies-nouvelle-reine-pour-le-cercle-d-echecs-753662.shtml.
Le 27 septembre 2008, la troisième ronde chaotique du championnat d’Automne conduit à la démission du directeur des tournois adjoint, coupable d’une faute grave à l’encontre du règlement du jeu d’échecs.
Le 27 octobre 2008, le très dévoué responsable matériel et bar Paul Laloux décède.
Le 1er novembre 2008, Willy Deschuyteneer se fait insulter par un joueur au nez du président qui n’a pas le cran de remettre à sa place ce joueur indélicat.
A l’assemblée générale extraordinaire du 29 novembre 2008, entachée d’irrégularités et d’entorses aux statuts, une dizaine d’affiliés sont réunis et Willy Deschuyteneer accepte d’être nommé président d’honneur jusqu’à l’AG, en contrepartie de la cessation temporaire de ses activités de vice-président jusqu’à l’AG, cela pour ramener le calme dans le club.
Le comité refusera ensuite que le président d’honneur participe aux réunions de comité, le trésorier gueulant et menaçant de démissionner. Le 20 décembre 2008 : 25% des membres, dégoûtés, ne se ré-affilient plus.
En mars 2009, avec la démission du responsable interclubs, qui n’est plus d’accord avec la politique du club, le comité se réduit à une peau de chagrin (4 membres) et les décisions, en l’absence du doyen, se prennent même à trois sans respecter le quorum de présences requis par les statuts. Le trésorier annonce un mali pour la saison 2008-2009. En août 2009, le triumvirat décide de se passer des services de Willy Deschuyteneer pour le site internet du club, refuse tout dialogue avec lui, le menace de suspension et même d’exclusion sous 4 faux prétextes inventés de toutes pièces.
A l’AG du 5 septembre 2009, le triumvirat fait office d’animateur. L’AG n’est pas compétente pour le point “1. proposition d’exclusion d’un membre”, modifié en “1. proposition de suspension d’un membre”. Pas de problème, le triumvirat improvise une entourloupette pour by-passer les obstacles à sa seule volonté. Etc. etc. Les membres suivants sont élus. Au comité (mandat 2 ans): Vice-président illégitime (puisque le poste de vice-président n’était pas à renouveler) : Thierry Boon; Trésorier : Cédric Dupuis; Directeur des tournois : Alexis Boon et Secrétaire : Guy Delvaux. En mandataires (1 an) : Webmaster : Christian Jorgensen; Bibliothécaire : Alexis Boon et Scrutateurs : Christian Jorgensen et Claude Dupont. Encore un mali. Le comité se réunit aussitôt et, avec 5 membres hostiles à Willy Deschuyteneer, décide en son absence, sans débat, sans recours de le suspendre jusqu’au 31 décembre 2009.
Le 5 décembre 2009, le comité (?), lors d’une réunion secrète à trois, ne souhaite pas la ré-affiliation de Willy Deschuyteneer. Le 12 décembre 2009, excédé par ce harcèlement, Willy Deschuyteneer porte plainte à la Ligue du Hainaut. Le contentieux entre le comité de Soignies-Echecs et Willy Deschuyteneer, de plus en plus lourd, sera l’objet de la réunion de la Commission des Réclamations de la Ligue du Hainaut le 6 février 2010.
Le déclin se poursuit. Le 1er janvier 2010, la liste des membres ne comporte plus que 25 affiliés, plus Sylvain Watelet comme joueur en second club. Plusieurs "monuments" du club n'y apparaissent plus : Sammy Place, Michel Vanderose, Louis Briffeuil, Willy Deschuyteneer, Gary Monnaux, ...
Le 15 février 2010, les instances fédérales (Ligue du Hainaut - FEFB - FRBE) rapatrie Willy Deschuytener dans le Club Soignies-Echecs et confirme que le site www.soignies-echecs.be est bien SON site personnel, contrairement à ce que prétendait le comité depuis des mois.
Le 27 février 2010, le président et le secrétaire refusent à Willy Deschuyteneer sa carte de membre et appellent sans raison les forces de l’ordre, leur déclarant « il n’a pas de carte de membre ».
Le 6 mars 2010, le comité organise à la vite une AGE au cours de laquelle il ment par trois fois aux membres en affirmant avoir invité Willy Deschuyteneer. Il dupe également un des 3 observateurs de la Ligue du Hainaut et ainsi obtient un vote d’exclusion de Willy Deschuyteneer en son absence, sans débat, sans recours. Si les membres ne votaient pas l’exclusion, le comité menaçait de ne plus s’occuper de rien. Mensonge et chantage sont devenus deux des « outils » de gestion du comité.
En mars 2010, le Conseil d’Administration (CA) de la FEFB, alerté du fait que les droits de la défense n’ont pas été respectés, charge à nouveau son organe régional et officiel, la Ligue du Hainaut, d’instruire le contentieux à charge et à décharge.
Le 17 avril 2010, la Ligue du Hainaut publie ses décisions et ses sanctions d’application immédiate, entre autres la réintégration de Willy Deschuyteneer comme membre et président d’honneur dans le comité du Club Soignies-Echecs. L’appel n’est pas suspensif.
Pour se soustraire à ces sanctions plus que méritées, sans faire appel et sans consulter tous ses membres – une AGE est même refusée à 5 membres -, le comité auto-exclut le club de la Ligue du Hainaut le 10 mai 2010.
Le 19 juin 2010, le CA de la FEFB confirme le retrait avec effet rétroactif au 10 mai 2010 et déclare que les décisions et les sanctions de la Ligue du Hainaut ne s’appliquent plus au comité à partir de cette date. Attention, elles ne sont pas annulées. Elles seront d’application si le club demande de se rattacher à la Ligue du Hainaut. Le CA de la FEFB se déclare incompétent concernant ce contentieux qui relève du fonctionnement interne du club ou de la justice, mais il affilie quand même Willy Deschuyteneer à Lessines sur base d’appréciations subjectives (!) et non de faits établis. Ce n’est pas une exclusion, mais une simple séparation des adversaires. Concernant le titre de président d’honneur, décerné à vie pour services rendus, il ne prend pas position sur son retrait, donc il n’entérine pas le retrait.
Par la suite, le comité s’obstine à ne pas vouloir régler le contentieux en interne ou en justice. Il refuse tout dialogue avec son président d’honneur Willy Deschuyteneer. De plus en plus sectaire et dictatorial, il organise une AGE « bidon » le 17 juillet 2010 au cours de laquelle le quorum ne permet pas de modifier les statuts.
L’AG suivante du 4 septembre 2010 pourra, elle, de ce fait modifier les statuts, surtout ramener le quorum à 3 membres pour les réunions de comité, qui ne comporte plus que 4 membres. Les 10 membres, qui ont voté ces modifications, n’ont pas remarqué que ces statuts et le Règlement d’Ordre Intérieur, approuvés ce jour-là, représentent de véritables « petits livres rouges ». Le webmaster bloque l’accès au site du club à Willy Deschuyteneer et à ses sympathisants. Il refuse la participation de son président d’honneur à la Fête des Rois, au tournoi des 35 ans du club, etc.
Le nouveau président et secrétaire (ff) promet de reconstruire le club, qu’il a lui-même aidé à démolir en moins de deux ans. Malgré tous ses efforts, le nombre de joueurs, le samedi, oscille entre 6 et 10 participants. Il se plaint au CA de la FEFB le 13 novembre 2010, mais il sera débouté.
Fin décembre 2010, le club aura perdu plus de 50% de ses membres en deux ans. La 5ème Fête des Rois ne compte que 32 participants, au lieu des 60 à 70 les années précédentes, à la grande colère du président qui a besoin d’un bouc émissaire. Il porte à nouveau plainte le 14 janvier 2011, exactement la même plainte que le 19 juin 2010 et sans avoir fait appel. Notez que, pour son autre demande d’examen de la validité de la réunion de la Commission des Réclamations de la Ligue du Hainaut du 6 mars 2010, il est débouté le 29 janvier 2011 par le CA de la FEFB et le 5 mars 2011 par l’AG de la FEFB.
A Soignies-Echecs, les opens internes se suivent et se ressemblent, sans suspense. Les jeux sont faits d’avance. Deux joueurs ont réussi à chasser toute concurrence et, par le mécanisme des points de présence et une nulle de salon entre eux, remportent tous ces tournois sans péril et sans gloire. Ces piètres tournois n’attirent plus aucun joueur, certainement pas de la Ligue du Hainaut injuriée, rappelons-le, par le comité le 9 mai 2010. Seul l’open d’été, ramené à 9 rondes, avec 100 EUR de prix au premier attire encore l’un ou l’autre joueur extérieur.
Le 11 juin 2011, le CA de la FEFB, qui s’était déclaré incompétent pour le contentieux « comité de Soignies-Echecs et consorts versus Willy Deschuyteneer et consorts » traite quand même les jérémiades du 14 janvier 2011 du président, plainte qu’il considère à tort recevable et partiellement fondée. Le CA de la FEFB ne relèvera aucun élément diffamant ou dénigrant sur le site personnel de Willy Deschuyteneer, juste une confusion qui entraînerait un préjudice grave, selon le CA. Chacun sait pourtant que le préjudice grave du club (perte d’affiliés, faible participation aux tournois, mali) est dû au retrait du club hors de la Ligue du Hainaut et à la mise à l’écart de son président d’honneur, le membre le plus sonégien des membres du comité, ce qui est évidemment néfaste pour le recrutement de nouveaux membres. Le CA de la FEFB, ne sachant prendre des sanctions, menace alors de deux sanctions … illégales, l’une à l’encontre de la liberté d’expression et l’autre à l’encontre de la législation et de la jurisprudence belges sur les noms de domaine.
Le 8 juillet 2011, Willy Deschuyteneer, respectant, lui, les procédures de recours, contrairement au comité du club, introduit une requête en appel à l’encontre de ces décisions, par l’intermédiaire d’un avocat, afin d’être entendu. Aussitôt le CA de la FEFB, sachant que ses sanctions étaient juridiquement impossibles et abusives, fait machine arrière et décide unilatéralement de ne pas mettre cette requête en appel à l’ordre du jour de l’AG de la FEFB du 5 novembre 2011 et d’oublier les sanctions. La plainte du président est donc nulle et non avenue.
A l’AGE du 22 octobre 2011, le comité fait voter le changement de nom du club en l’Echiquier de la Haute Senne, non seulement afin que le nom du club soit le même que le nom de domaine du site web du club, mais aussi pour faire oublier les 3 années de gestion désastreuse du club « Soignies-Echecs ». Le comité parle alors de renouveau sonégien, reconnaissant ainsi qu’il y a eu déclin depuis 3 ans ½ qu’il gère le club.
Le 17 décembre 2011, le club doit déménager à l’Ecole communale « La Régence », Place Van Zeeland, 33, la Direction du LPST n’ayant plus désiré voir le comité du club dans ses murs.
Le 7 janvier 2012, la 6ème Fête des Rois n’attire que 26 joueurs, au lieu de 69 il y a à peine 3 ans. Même les membres du club boudent cette fête, puisqu’ils ne sont que 8 à y participer. Notez que le président refusait la participation de Willy Deschuyteneer et de ses nombreux sympathisants des cercles de Caïssa-Europe, de l’Echiquier Lessinois et du VPTD de Grammont. Le 14 janvier 2012, la ronde 1 de l’open d’hiver se joue entre 10 participants.
Le renouveau se fait visiblement attendre. Le comité prétend promouvoir les échecs. Lapsus révélateur. Et oui, c’est bien de promotion des échecs qu’il s’agit, mais non de promotion du jeu d’échecs. Le club essuie de plein fouet les conséquences de son retrait de la Ligue du Hainaut
29 janvier 2012 : lors de la ronde 7 des Interclubs Nationaux, les joueurs de l'Echiquier Lessinois ont pu apprécier le nouveau local de l'Echiquier de la Haute Senne, ainsi que ... les vociférations et les insultes hystériques de son président en guise d'accueil. Où sont le noble sport et la promotion des échecs dont parle le président (http://www.forum-fefb.be/phpBB3/viewtopic.php?f=3&p=73479#p73479) ?
26 février 2012 : le Conseil d’Administration (CA) de la FRBE examine les deux plaintes de l’Echiquier Lessinois. De un, l’Echiquier de la haute Senne risque une amende administrative pour n’avoir pas demandé l’accord mutuel de son adversaire et pour n’avoir pas averti le responsable des tournois nationaux de la modification du lieu de rencontre 7 jours avant la ronde. De deux, le président de l’Echiquier de la Haute Senne a manifestement bafoué le code d’éthique sportive.
4 mars 2012 : cercle fermé car local indisponible. Seulement 3 joueurs peuvent encore profiter de ce capital de points de présence équivalent à 3 victoires. Les points de présence sont-ils prévus pour booster la participation ou donner un avantage décisif à certains joueurs ?
Poser la question, c’est y répondre.

12 mars 2012 : Et non, comme il fallait s’y attendre, le CA de la FRBE a décidé de ne pas donner de suite aux plaintes de l’Echiquier Lessinois. Serait-il donc permis d’insulter impunément ses adversaires en Interclubs Nationaux ?
Le CA de la FRBE souhaite également qu’un accord soit trouvé entre Mr Guy Delvaux et Mr Willy deschuyteneer pour le bien des échecs. Mr Guy Delvaux ne répond pas à ce souhait du président de la FRBE. Au contraire, il refuse même la recherche d’un accord.
3 juin 2012 : local fermé.
 
21 juillet 2012 : local fermé.
Juillet 2012 : parution du numéro 114 de la revue du club avec un (dernier ?) mot du président qui ne voit toujours pas la vraie source de ses problèmes. En 2005, le club était encore géré démocratiquement par un comité de 11 personnes. Mr Guy Delvaux a lui-même poussé à réduire ce nombre de 11 personnes à 8 personnes, puis de 8 personnes à 5 personnes, et, lorsqu’il reprend la présidence du club en 2010, le comité ne se compose plus que de 4 personnes, puisqu’il cumule le secrétariat et la présidence. Il est évident que les décisions se prennent plus rapidement en petit comité : changement de nom du club, déménagement, organisation des tournois, etc.  Les erreurs se commettent également plus rapidement. L’ouverture et la fermeture du local, ainsi que la gestion du bar et du matériel, tous les samedis, sont devenues plus pénibles puisqu'elles reposent sur les épaules des membres du comité, dont un seul est de Soignies. A 4, il est impensable qu'en cas d'indisponibilité du local un samedi de jouer dans un local de réserve comme auparavant, et ainsi assurer la fidélisation des membres. Le renouveau du club passera par un renouveau du comité. Le veut-il ?
Septembre 2012 : non, non, rien n'a changé ...
 
Décembre 2012 : Noël, Fête des Rois, ... autant d'occasions de faire la paix.
Mr Guy Delvaux refuse obstinément de répondre au souhait du président fédéral.
Le renouveau se fait donc attendre
vers Droit_de_reponse_au_refus_d_accord.

 

2 janvier 2013 : un échange de courriels s'est poursuivi par un nouvel échange de courriels.

5 décembre 2013 :  «Je savais parfaitement que l’oppresseur doit être libéré tout comme l’opprimé. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de sa haine, il est enfermé derrière les barreaux de ses préjugés et de l’étroitesse d’esprit. (...) Quand j’ai franchi les portes de la prison, telle était ma mission: libérer à la fois l’opprimé et l’oppresseur." (10 mai 1994, discours d’investiture de président de Nelson Mandela).

Que le comité de l'Echiquier de la Haute Senne (et son conseiller en arrière-plan, l'éphémère reine de l'échiquier) en prenne de la graine s'il veut réaliser ce renouveau qu'il promet depuis 2008. En se réservant l'entrée à son club (cf. comportement sectaire, règlement de ses tournois et statuts), il est enfermé derrière les barreaux de ses préjugés et de l'étroitesse d'esprit ...

   19 août 2014 : Je n'ai plus rien publié sur cette page "WillyLeaks" depuis le 5 décembre 2013, espérant que le président Guy Delvaux, son comité et son conseiller-barman, étaient enfin revenus à de bons sentiments à mon égard et à celui de mes nombreux sympathisants. Les membres de l'Echiquier de la Haute Senne que je rencontre semblent, eux, ne voir aucun inconvénient à ce que leur président d'honneur, ex-président, revienne jouer à Soignies. Et non ! Le président invite cordialement les joueurs de Grammont (le club qui, lui, m'a accueilli chaleureusement et où je joue en attendant des sentiments meilleurs à Soignies) à son 2ème Rapide d'Eté, sauf moi. "Ma présence n'est pas souhaitée pour des raisons historiques ", m'écrit-il, en coupant à nouveau court à tout dialogue. "Le comité peut se réserver le droit d'entrée", fait-il à nouveau ajouter au règlement de ses tournois pourtant ouverts à tous. Quel procès d'intention ! Parle-t-il vraiment au nom de ses membres, les quelques anciens qui sont restés et les quelques nouveaux qui ne restent pas très longtemps ? J'en doute. Accueillir n'est pas son fort et, en fait, il est incapable de dialoguer. Le 28 juillet, à la cafétaria du Tournoi International du Pays de Charleroi, devant quelques témoins, il se met sans aucune raison en colère contre un de mes amis, en rappelant encore des faits de 2008-2009 (!), des faits qui n'ont pourtant pas été avalisés par le Conseil d'Administration de la FEFB. N'a-t-il pas été débouté 4 fois ? Il ira même jusqu'à nous insulter de "sale flamin". A ce tournoi, une parole étonnante d'un membre de l'Echiquier de la Haute Senne, - dont je ne cite pas le nom pour qu'il n'aie pas d'ennui avec son comité - : "Du moment que moi, je n'ai pas d'ennui avec mon comité, je ne m'occupe de rien ..." Et oui, on le savait que les membres doivent approuver toutes les décisions dictatoriales et sectaires du comité, sans broncher pour ne pas avoir personnellement d'ennuis. Lorsqu'un membre est lésé, il ne peut pas se plaindre, il ne peut pas compter sur les autres, il n'a plus qu'à se taire et quitter le club, puisque le comité a pu se proclamer tout-puissant (voir le Règlement d'Ordre Intérieur rédigé par et pour le comité). N'y a-t-il que le président de s'étonner encore qu'aucun membre ne s'investit, qu'il manque une dizaine de joueurs de Grammont à son Rapide d'été et que le président d'honneur de son club n'amène plus de joueurs à son club. Bien sûr, il est bien plus facile de dire que, si le renouveau qu'il a tant promis depuis 2008 ne se produit pas, c'est Willy qui en est responsable.

19 octobre 2014 : J'ai eu le plaisir de jouer à Soignies avec l'équipe de l'Echiquier Enghiennois à la 2ème ronde des Interclubs Nationaux 2014-2015 contre l'équipe 2 de Soignies-Echecs, alias l'Echiquier de la Haute Senne. En 2012, en colère, le président Guy Delvaux avait juré qu'il ferait en sorte que je ne jouerais plus jamais à Soignies. L'affaire avait été classée sans suite par le Conseil d'Administration de la FRBE. Cette fois, le président Guy Delvaux est resté calme et le comité ne s'est pas réservé le droit d'entrée. J'ai pu entrer, jouer, discuter avec des joueurs sonégiens et ex-sonégiens. Aucun incident n'a été créé par ma présence ni par d'autres ni par moi, ce qui prouve que je ne suis pas un fauteur de troubles. Il faut dire que le conseiller-barman, qui, m'a-t-on rapporté, voudrait me boxer, et son fils, qui ne me supporte pas comme arbitre, n'étaient pas présents. Une belle journée à la Simpélourd sonégienne !

 

22 avril 2015 : un petit rappel. En 2008, j’étais vice-président et seul signataire du contrat de location du club Soignies-Echecs. J’avais spécialement été élu pour seconder le jeune président. Je me fais insulter par un membre. Je n’étais pas le premier et je ne serai pas le dernier à être insulté par ce membre hypocrite. Je demande des excuses ou des explications au comité. Le comité refusera toujours de traiter ma demande légitime et cherche, depuis, de m’écarter du club et de me sortir du comité en m’accordant le titre de président d’honneur ! Par chantage et mensonges auprès des membres, le comité organise un vote complètement anti-démocratique, en fait un lynchage digne du Far-West. Alertée, la commission des réclamations de la Ligue du Hainaut annule ce vote, ordonne ma réintégration au club comme membre et président d‘honneur, et il sanctionne le comité. Sans faire appel, le comité du club décide, à l’insu de ses membres, de détacher le club de la Ligue du Hainaut pour échapper aux sanctions. Le comité s’adresse ensuite au Conseil d’Administration de la FEFB et, par chantage et mensonges, sauve sa peau. Le Conseil d’Administration de la FEFB n’entérinera évidemment pas le retrait de mon titre de président d’honneur du club Soignies-Echecs. Le président du club demandera 4 fois des sanctions à mon égard, mais sera débouté autant de fois. Le Conseil d’Administration de la FEFB fera en sorte que l’affaire n’aille pas devant l’Assemblée Générale de la FEFB, trop de membres de la FEFB n’approuvant pas le comportement du comité et de son président. En octobre 2011, Le comité fait changer le nom du club de Soignies-Echecs en l’Echiquier de la Haute Senne, doit changer de local puisque j’étais le seul signataire du contrat de location et qu’il n’a su pas négocier un nouveau contrat, fait changer le nom du site web, me déclare persona non grata, etc. 60% des membres quittent le club écoeurés. Le comité avait promis à ses membres un renouveau … qui ne vient pas. Les membres se sont tiré une balle dans le pied : il n’a plus voulu du seul membre, sonégien à part entière,  bien connu et apprécié à Soignies et au sein de la FEFB, et qui amenait et accueillait régulièrement des joueurs. Les membres restants sont toujours fiers de l’histoire de leur club Soignies-Echecs  et n’ont jamais voulu le voir disparaître. Cependant, pour le président rancunier, si le club Soignies-Echecs disparaît, alors son président d’honneur Willy Deschuyteneer disparaîtra à son tour … Colérique, le président insulte mon frère lors d’une ronde du TIPC et me traite de « sale flamin » et de voleur. J’ai écrit au président de la FEFB signalant le comportement désastreux du président pour le club Soignies-Echecs, alias l’Echiquier de la Haute Senne. Cela a donné lieu à un échange de courriels. Voir ci-dessous.
On doit s’attendre à tout : 2 grosses erreurs dans le procès-verbal du Conseil d’Administration de la FEFB du 6 septembre 2014, 2 erreurs qui paraissent également dans le pion F 164 de janvier 2015.
Une première ligne disparaîtra discrètement du PV, PV pourtant approuvé avant l’Assemblée Générale de la FEFB le 15 novembre 2014 : « - Le cercle de Soignies n'existe plus. M. Delvaux est président du cercle de la Haute Senne.».
C’est trop demandé que d’écrire la vérité : « Le cercle d’échecs de Soignies (matricule 518 de la FRBE) existe toujours, il a seulement changé de nom, de « Soignies-Echecs » en « l’Echiquier de la Haute Senne » en octobre 2011. Guy Delvaux en est le président et Willy Deschuyteneer en est le président d’honneur ».
Puis les 2 lignes litigieuses disparaîtront du PV du 6 septembre 2014, puis un erratum incomplet sera publié dans le PV du CA suivant et, au lieu d’un droit de réponse, un erratum dans le pion F 165.
Et oui, on se demande pourquoi le renouveau ne vient pas, malgré tous les efforts du président et de son comité. Pire, en mars 2015, l’équipe première de Soignies-Echecs, alias l’Echiquier de la Haute Senne, a frôlé la descente en Interclubs Nationaux. L’équipe adverse à la dernière ronde avait été fort heureusement déforcée. Il est temps que les membres reprennent le contrôle de leur club. C’est très difficile et presque impossible par les statuts et le règlement d’ordre intérieur que le comité leur a fait approuver à l’AG de septembre 2010. Toute critique à l’égard du comité entraîne la mise en quarantaine et l’exclusion ! Vous voulez rendre au service au club, vous devez d’abord rendre service au comité et à son président … Enfin, si c’est le choix des membres … 
Surprise donc dans le pion F 165 :   
-----------------------------------------------
Erratum Pion f 164
Le PV du CA de la FEFB du 6 septembre 2014, publié dans le Pion f 164
contenait 2 erreurs.
- L'algarade n'a pas eu lieu avec M. Willy Deschuyteneer, puisqu'il n'était pas
présent.
- Le cercle d’échecs à Soignies (matricule 518 de la FRBE) existe toujours, il a
seulement changé de nom, de "Soignies-Echecs" à "l’Echiquier de la Haute
Senne", en octobre 2011
-----------------------------------------------

Et voilà ! Les insultes sont transformées en algarade. On ne sait plus qui les a proférées ni à qui, ni en quoi elles consistent, de quoi classer l’affaire sans suite. A la FEFB, ne connaîtrait-on pas la différence entre un droit de réponse et un erratum ?  
Enfin, l’essentiel est sauvé : le club Soignies-Echecs (matricule 518), renommé l’Echiquier de la Haute Senne existe toujours et pourra devenir royal dans quelques années.

--------------------------------------------------
From: willy_des@hotmail.com
To: n
CC: r; h; j
Subject: RE: Paragraphe incorrect dans le PV du CA de 6 septembre 2014
Date: Thu, 15 Jan 2015 07:11:38 +0000
R, N,

Je vois qu'une ligne a déjà été retirée discrètement du PV, mais le Pion F a publié les 2 erreurs.

Voici mon droit de réponse puisque mes noms et prénoms ont été cités :
"... Le PV du CA de la FEFB du 6 septembre 2014, publié dans  le Pion F 164 contenait 2 erreurs.
- L'algarade n'a pas eu lieu avec moi, puisque je n'étais pas présent.
- Le cercle d’échecs à Soignies (matricule 518 de la FRBE) existe toujours, il a seulement changé de nom, de "Soignies-Echecs" à "l’Echiquier de la Haute Senne", en octobre 2011. Guy Delvaux en est le président et Willy Deschuyteneer en est le président d’honneur ...».

Je crois que je dois aux efforts de Jean-Christophe Thiry de m'avoir préservé mon droit à ce titre honorifique malgré toutes les tentatives et coups bas, et j'espère que ce n'est pas trop demandé que d'écrire la vérité.

Willy
Président d'honneur de Soignies-Echecs, alias l'Echiquier de la haute Senne. 

 

Date: Thu, 1 Jan 2015 11:48:56 +0000
From: n
To: willy_des
CC: r; H
Subject: Re: Paragraphe incorrect dans le PV du CA de 6 septembre 2014
Bonjour,

Le PV publié dans le Pion F est celui qui est publié sur le site de la FEFB.

Bien à vous,
N

Le Mercredi 31 décembre 2014 13h38, Deschuyteneer Willy <willy_des> a écrit :

N,

Je vois que le PV avec les erreurs que j'ai pourtant signalées a été publié dans le pion F 164 et je prépare un droit de réponse.

Willy

NB. Ce courriel est long, mais très révélateur. Il semble qu'un président de club peut tout se permettre impunément au sein de la FEFB, même mentir ...  Mais qui a prétendu que le club de Soignies n'existe plus ?


From: willy_des
To: r; b; c; j
CC: j
Subject: RE: Paragraphe incorrect dans le PV du CA de 6 septembre 2014
Date: Tue, 16 Dec 2014 16:05:17 +0000
R,

"... Le P.V. dont vous parlez n'a pas encore été approuvé ...".
Cela donne la possibilité de corriger les erreurs manifestes. Notez encore que les clubs CWGM (506) et Binche (537), eux, n'existent plus, tandis que Soignies-Echecs, alias l'Echiquier de la Haute Senne, (518) existe toujours !  

On peut se réjouir que la FEFB dispose d'un secrétaire et d'un webmaster, non ?
Une question à mon tour : qui a prétendu que le cercle de Soignies n'existe plus ?

Bonne soirée,
Willy


From: r
To: willy_des; b; c; j
CC: j
Subject: RE: Paragraphe incorrect dans le PV du CA de 6 septembre 2014
Date: Tue, 16 Dec 2014 15:44:01 +0000
Bonjour Willy,

Le P.V. dont vous parlez n'a pas encore été approuvé.

La prochaine réunion du conseil se penchera sur vos remarques sans que les décisions ne soient remises en cause.

Une question, cependant. Comment avez-vous eu connaissance de la teneur de ce P.V. non approuvé?

Merci déjà. Recevez mes sincères salutations,

Par délégation de la FEFB asbl,
R.


From: willy_des
To: b; r, c; j
Subject: Paragraphe incorrect dans le PV du CA de 6 septembre 2014
Date: Tue, 16 Dec 2014 15:07:33 +0000
Bonjour F, R, C, J,

J'ai constaté quelques erreurs dans le PV :
« … TIPC : 217 joueurs
Algarade entre M. Guy Delvaux et Willy Deschuytener :
- Le cercle de Soignies n'existe plus. M. Delvaux est président du cercle de la Haute Senne.
- La lettre envoyée par M. Deschuytener à M. van Melsen a été remise par ce dernier à l'organisateur du tournoi, M. Piacentini… »..

Puisque que mon prénom et  nom sont cités dans le procès-verbal du Conseil  d’Administration de la FEFB  du 6 septembre 2014, je tiens à exercer mon droit de réponse.

1)      S’il ne s’agissait que d’une simple algarade entre Guy Delvaux et … -  et non pas Willy Deschuyteneer -,  cela pourrait s’expliquer par la nervosité, mais il s’agit ici d’une insulte complètement déplacée  d’un président de club à l’égard d’un joueur. 

2)      Qui est venu prétendre au Conseil d’Administration de la FEFB que le cercle de Soignies n’existe plus ? C’est complètement faux ! Il existe toujours,  non plus sous le nom de Soignies-Echecs, mais sous le nom de l’Echiquier de la Haute Senne. En octobre 2011, il n’y a jamais  eu d’Assemblée Générale extraordinaire  de dissolution, juste un changement de nom du club et du nom de son site web.  En décembre 2011, il y a également eu un changement de local  puisque la direction du Lycée Provincial des Sciences et des Technologies ne désirait plus dans ses murs ce comité, - sans le président d’honneur et le signataire du contrat de location Willy Deschuyteneer -. C’est toujours le même matricule 518, le même logo, le même matériel, excepté le local, quasi la même localisation (à Soignies), le même comité, les mêmes statuts, le même compte bancaire et  les mêmes activités échiquéennes.   Si le club avait été dissous en octobre 2011, ses équipes n’auraient pu terminer la saison d’Interclubs Nationaux en cours.  Le titulaire du compte bancaire renseigné sur la fiche du club sur le site de la FRBE est « CERCLE SOIGNIES-ECHECS ». Ne lit-on pas dans l’historique du club 518 sur son site web : « Le Cercle Soignies-Echecs (matricule 518 de la Fédération Royale Belge des Echecs) a été fondé en 1976 par Jean Coppens …. En octobre 2011 le cercle a changé de nom et s'appelle désormais l'Echiquier de la Haute Senne … ». Si le club de Soignies n’existe plus – comme vous l’écrivez à  tort dans le PV - et que l’Echiquier de la Haute Senne a démarré son existence et ses activités en octobre 2011, (- on n’a jamais entendu parler d’un club avec ce nom avant octobre 2011 -), alors 1)  comment le comité peut-il annoncer la 9ème Fête des Rois ou le 38ème Open d’Eté,  alors 2) le club de l’Echiquier de la Haute Senne pourra-t-il  prétendre au titre de royal dans quelques années. Enfin, croyez-vous qu’un président de club, qui  profère l'insulte « sale flamin », aura droit à la qualification "royal » pour son club ?

3)      J’ai  contribué au redressement et à l’essor du club Soignies-Echecs de 2001 à 2008, ce qui m’a valu le titre de président d’honneur. Alors, écrire dans un PV du CA  de la FEFB que le club de Soignies n’existe plus, en d’autres mots que Soignies-Echecs, alias l’Echiquier de la Haute Senne, n’existe plus, c’est une hérésie.  Si Guy Delvaux est le président  de l’Echiquier de la Haute Senne, j’en suis le président d’honneur. Ce club est autant le mien que le sien !

4)      Veuillez rétablir la vérité dans votre PV.

Willy Deschuyteneer,
président d’honneur de Soignies-Echecs, alias l’Echiquier de la Haute Senne. 

-----------------------------------
From: willy_des
To: r
CC: j; l; r
Subject: l'insulte "sale flamin" au TIPC
Date: Mon, 4 Aug 2014 11:19:20 +0000
Bonjour R,

J m'a parlé un jour de la libre circulation des travailleurs et  ... des joueurs en Europe ...

De quel droit un président de club peut-il interdire à un joueur l'accès à un tournoi open (ouvert à tous (sic)) quand ce tournoi se déroule dans sa ville, au président d'Honneur dudit club, ... pour des motifs mensongers ? Le club de Soignies est tout autant le mien que le sien !

- Je n'ai pas à restituer ce qui m'appartenait et qui appartient maintenant à un webmaster français. Cf. Rapports du CA de la FEFB. 

- Ne devrait-il pas s'excuser, lui, d'avoir traité, devant témoins, mon frère et moi  de sale flamin et moi de voleur en mon absence au TIPC ? Dois-je m'abstenir, moi, tous les membres de ma famille de participer à tous les tournois où Monsieur Guy Delvaux est présent ?

- le CA de la FEFB, instance supérieure à la Ligue du Hainaut et à son club,  n'a pas entériné le retrait de mon titre de président d'honneur. Son club fait toujours partie de la FEFB. Je n'ai été sanctionné en aucune sorte, juste un blâme comme tout le monde, parce que j'ai osé rapporter la vérité sur mon site. N'a-t-il pas été débouté ensuite 4 fois par le CA et l'AG de la FEFB ?

- Traiter de manigances tout le traitement de l'affaire par Monsieur Claudio Piacentini, président de la Commission des Réclamations, c'est mettre en doute l'honnêteté de Monsieur Claudio Piacentini.  

- Les observateurs de la Ligue du Hainaut lors de l'AG de son club n'ont pas du tout rapporté que ce vote était démocratique, bien au contraire.

Bien entendu, c'est toujours moi qui provoque la colère de Monsieur Guy Delvaux ???

1) A Manage, en 2007 au Championnat du Hainaut, Monsieur Guy Delvaux a contesté violemment une décision de Renaud Barreau. Voir rapport d'arbitrage de Renaud barreau.

2) Le 27 février 2010, il s'est mis en colère, a fait appeler la police pour faire sortir le président d'honneur de son club, seul responsable de la location du local (!). Voir PV de la police.

3) En février 2012, lors d'une rencontre d'interclubs Nationaux, il a insulté l'équipe 2 de Lessines (voir plainte de Francis Knudde à la FRBE-KBSB)

4) Ce 28 juillet 2014, il traite un participant au TIPC de sale flamin !!!

C'est sans compter sans toutes ses interventions peu courtoises sur le forum de la FEFB ...

Comment la FEFB peut-elle encore soutenir un tel comportement de président de club, un comportement désastreux pour la réputation des Echecs ? Sans les excuses de Monsieur Guy Delvaux, cet incident au TIPC va se répandre sur internet et ailleurs ... Jean-Cri, juste "en passant", Lucien, c'est un Commandeur de l'Ordre de Léopold qui a été traité de sale flamin ...

Luc classe déjà cette affaire sans suite. Si tout cela est classé, de quel droit Monsieur Guy Delvaux peut-il revenir sur des faits de 2008, 2009, 2010 ?

"... la porte vous reste fermée ..". Op grond van welk officieel document ? Par qui ? Par la police ? Des membres de Soignies, à qui l'ont dit que je joue à Grammont et que je ne suis plus intéressé à jouer à Soignies, ne me voyant plus, sont portés à le croire. 

Cordialement,

Willy


From: Guy.Delvaux
To: willy_des
Subject: RE: annonce du tournoi du 9/8
Date: Mon, 4 Aug 2014 08:59:29 +0000
Sans restitution du site et des excuses publiques aux membres de notre cercle, il ne faut pas espérer un changement de notre part.

Votre titre a été retiré lors de l’AG suite à un votre démocratique. (les manigances ultérieures auprès de la ligue du Hainaut étant sans aucune valeur pour nous car nous ne faisons plus partie de cette ligue moribonde ).

En conséquence, la porte vous reste fermée.

Dernier message

From: Deschuyteneer Willy [mailto:willy_des]
Sent: vendredi 25 juillet 2014 17:54
To: Delvaux Guy
Subject: RE: annonce du tournoi du 9/8

Monsieur Delvaux,

Ravi d'apprendre que ma présence, si elle n'est pas souhaitée, n'est pas interdite.

Quant à vos raisons historiques, relisez WillyLeaks (http://www.soignies-echecs.be/soignies-echecs-hainaut-pg-niv_1/Historique-willy-deschuyteneer-soignies-echecs.php) qui rétablit la vérité, entre autres que je suis toujours, ne vous en déplaise, président d'honneur de Soignies-Echecs,  alias l'Echiquier de la Haute Senne.

Pour un président qui se veut accueillant, vous êtes terriblement rancunier. Ca, on le savait déja. Quand des invitations sont lancées à tout va avec "Beste schaakvrienden", c'est que vous comptez inviter les amis des amis. Mes amis s'étonnent : " ... Mag een organisator, aangesloten bij KBSB,  iemand zomaar weigeren op een toernooi, zeker als hij braafjes is en blijft ? En op grond van welk officieel document kan hij dat ? Of sta je al ergens op een officiële “zwarte lijst” van mensen die geweigerd zijn door de federatie ...".

Cordialement,
Willy
 


From: Guy.Delvaux
To : willy_des
Subject: RE: annonce du tournoi du 9/8
Date: Thu, 24 Jul 2014 07:40:25 +0000
Monsieur Deschuyteneer,

Comme vous le savez  votre présence n’est pas souhaitée et vous en connaissez les raisons historiques, inutile donc de vous déplacer.
Mais vous n’en aviez pas l’intention puisque vous participez déjà à votre tournoi de Grammont.

Sauf erreur, cette invitation ne vous a pas été envoyée personnellement (votre adresse willy_des@hotmail.com ne figurant pas dans la liste).
Nos chemins se sont séparés, inutile de relancer une nouvelle polémique, il n’y aura plus de réponse à d’éventuels messages.

Bien à vous,
Guy Delvaux
Président de L'Echiquier de la Haute Senne

From: willy_des
Sent: mercredi 23 juillet 2014 12:50
To: Delvaux Guy
Subject: RE: annonce du tournoi du 9/8

Bonjour Monsieur Delvaux,

Comme tous les joueurs de Grammont, j'ai reçu votre agréable invitation.

Je la prendrai avec moi le samedi 9 août ...

Cordialement,

Willy

 

Van: Delvaux Guy]
Verzonden: maandag 16 juni 2014 16:06
Onderwerp: annonce du tournoi du 9/8

 

Beste schaakvrienden,

In bijlage vindt u de folder van ons toernooi (op 9/8/2014).

Welkom aan iedereen.

Met vriendelijke groeten,

Guy Delvaux

www. echiquierhautesenne.be

 

*************************************************
Annonce sur le forum de la FEFB :
2016 année festive : 10ème Fête des Rois à Soignies
par delvaux guy 28 Sep 2015 17:01
Bonjour à tous,
En effet, notre cercle aura 40 ans en 2016, ce sera donc une année particulière ! :D
Notez dans votre agenda : le samedi 9 janvier aura lieu la 10ème édition à Soignies première ronde à 10H.
Toutes les infos vous seront envoyées.

°***************************************************
Mardi  6 octobre 2015 :  40 ans alors que l’Echiquier de la Haute Senne n’a que 4 ans, c’est curieux ! Depuis 2008, le président  Guy Delvaux, son comité de plus en plus restreint (– le président cumulant pratiquement toutes les fonctions -)  et leur conseiller Thierry Boon  font tout  pour faire oublier le cercle Soignies-Echecs et par conséquent son président d’honneur Willy Deschuyteneer.  Ils ont détaché le cercle de la Ligue du Hainaut,  ils ont parlé  de nouveau cercle  et de renouveau, ils ont changé  le nom du cercle en 2011, ils ont signalé au Conseil d’Administration de la FEFB que le cercle à Soignies n’existe plus (voir pion F 164 et l’échange de courriels ci-dessus), etc. En vain ! C’est bien pour le matricule 518 de la FRBE : 36 ans Soignies-Echecs et 4 ans l’Echiquier de la Haute Senne. Si les membres sont fiers, à juste titre, des  40 ans d’existence de leur cercle, alors que l’Echiquier de la Haute Senne n’existe que depuis le 22 octobre 2011, le président Guy Delvaux se voit contraint, bon gré mal gré, de ressusciter Soignies-Echecs et, s’il a une once de savoir-vivre, d’inviter les anciens et son président d’honneur Willy Deschuyteneer, qui ont fait Soignies-Echecs. 

5 mars 2016 : le tournoi annuel, dit des retrouvailles, organisé spécialement à l'occasion des 40 ans du club 518 (à savoir 36 ans en tant que Soignies-Echecs et 4 ans en tant que l'Echiquier de la Haute Senne), s'est déroulé dans l'intimité. Malgré une liste impressionnante d'invitations lancées par le président Guy Delvaux, liste sur laquelle ne figurait pas le président d'honneur du club, aucun ancien n'est venu participer au tournoi. Sans suspense, une faible participation et la partie nulle traditionnelle contre son père ont permis à l'organisateur et au directeur des tournois de l'emporter.

21 août 2016 : L’open d’été, le tournoi qui a fait la réputation de Soignies-Echecs, a cédé la place au Tournoi du Centre, un tournoi organisé principalement par le club d’Anderlues. Le nombre de joueurs sonégiens y était trop faible. Damien De Pauw l'a brillamment remporté. 
13 septembre 2016 : en tant que président d’honneur, j’espère que les membres du club reprendront la main lors de l’assemblée générale le 17 septembre 2016 à 15 h et secoueront le comité. Il est grand temps que la direction des tournois, entre autres, s’active pour rendre les jours de jeu plus attractifs. En 40 ans d’existence du club, il n’y a jamais eu d’annonce à la mi-juin d’un arrêt et d'une reprise des activités en septembre. Soit 9 jours de jeu en moins, sans compter les 3 jours de jeu en moins pour portes ouvertes, etc. 50 EUR de cotisation pour 52 jours de jeu ? Y aura-t-il une diminution des cotisations ?
Les tournois internes, désertés, manquent de suspense : après deux ou trois rondes, les vainqueurs en sont déjà connus.    
Ronde 1 (10-09-2916) du Championnat d’Automne 2016
1.Van Eesbeeck Michel (1430) 0-1 Boon Alexis (1823)
2. Delvaux Guy (1435)  0-1 Lepape Philippe (1425)
3. Bakoyan David (0) Bye

Certes, félicitations aux joueurs qui ont fait monter l’équipe 1 en division 3 des Interclubs Nationaux ! Mais ces joueurs, pourquoi négligent-ils les tournois internes ?
Samedi 17 septembre 2016 : Assemblée Générale. Rien sur le site du club. Sans doute la démission du président Guy Delvaux puisque ... 

19 septembre 2016 : annonce sur le site du club : "Le club sera exceptionnellement fermé ce samedi 24/09 pour cause de brocante dans l'école.". Encore ! Quand le club ferme plus de 10 samedis de l'année, la fermeture du club n'est plus exceptionnelle, mais régulière


Samedi 1 octobre 2016 : Assemblée Générale Extraordinaire avec l'élection de Frédéric De Braeckeleer à la présidence et celle de Guy Delvaux pour la responsabilité des Interclubs. Aucune candidature pour la rédaction de la revue ? Aucun changement dans la direction des tournois ?   


Samedi 5 septembre 2016 : 3 rondes du Challenge Handicap Temps 2016-2017 entre 6 joueurs. 


Dimanche 6 octobre 2016 : 3ème lourde défaite par 1-5 de l'équipe 1 en division III des Interclubs Nationaux 2016-2017.  

Février 2017 : l’Echiquier de la Haute Senne obtient son rattachement à la Ligue du Brabant Wallon, tandis que lLa ligue du Hainaut est réactivée sous la présidence de Mario Di Pronio, président de l’Echiquier du Centre. 

Samedi 1er avril 2017 : l’histoire se répète … Clash entre un ex-président du club et un joueur toujours le même, d’où réunion de comité, d’où Assemblée Générale Extraordinaire avec 11 votes valides (pour 27 membres). L’ex-président, qui avait été remercié lors de la Fête des Rois en janvier 2017, est sanctionné sans appel lors de cette AGE du 29 avril 2017 par 7 voix pour, 3 contre et 1 abstention. Il avait eu un « comportement inacceptable ». Il avait aussi signalé un record de nulles de salon sur son site soignies-echecs.clubeo.com …  Qu’on se le dise : il ne fait pas bon de démissionner à l’Echiquier de la Haute Senne, alias Soignies-Echecs. 

21 août 2017 : Toute association rêve de convivialité entre ses membres, mais elle doit éviter que cette convivialité ne mène au laxisme, et ce laxisme au favoritisme, voire aux magouilles et autres tricheries. Elle prévoit donc des statuts, un règlement d’ordre intérieur, des assemblées générales et, lorsqu’il s’agit d’un club d’échecs, l’organisation rigoureuse et l’arbitrage des parties officielles. Un membre de l’Echiquier de la Haute Senne, alias Soignies-Echecs, toujours le même depuis 1985 et toujours féru de sa « convivialité », a perdu 15 points Elo en une seule partie, mais il a encore fait faire un grand pas vers sa « convivialité » au sein du club. A la suite de cette partie, en se posant en victime, il a obtenu avec son clan et par effet papillon que deux arbitres, un de niveau C et un de niveau B (!), quittent le club.   

17 octobre 2017 : Le président de 2010 à 2017 de SOIGNIES-ECHECS, alias l'ECHIQUIER DE LA HAUTE SENNE depuis janvier 2011, nommé secrétaire du club Hainaut Chess Club confirme que la "convivialité" dictée par la famille Mac Harry Cow est pleinement de vigueur. Il oublie de dire qu'en 2008, à mon départ, le club de Soignies était déjà descendu de beaucoup d'échelons de l'échelle et que 60% des membres ont déjà quitté, grâce à lui et à la même famille Mac Harry Cow. 

Lu sur le site clubeo :

"... Hello dear fans ! 
La famille Mac Harry Cow s'est ressourcee dans ses terres ancestrales des highlands.
Il se chuchote qu'ils auraient fait un détour par Lourdes dans l'espoir d'un miracle qui consiste à transformer un boulet en locomotive.
Ce qui est sûr ce qu'il ont repris leurs activités après un longue traversée  du désert. 
En application de leur maîtrise de la nullité,  ils ont fait descendre leur club au plus bas de l'échelle et ce après avoir adoubé leur fidèle vassal .
Que doivent penser tous ceux qui ont oeuvré pour le club pendant des décennies?
Sans aucun contrôle arbitral et un président complaisant faute de mieux, ils ont maintenant toute liberté  pour dicter leurs volontés.
Ils sont aussi parvenus à approuver  des comptes sans les soumettre  aux scrutateurs faisant mine qu'ils n'existaient plus !
Les anciens ont en grande majorité  quitté le club pour trouver refuge dans d'autres clubs plus en phase avec le noble jeu ou arrêter dégoûtés.
Maintenant,  ils pourront accumuler les succès sans réelle concurrence. ..
Pour la suite wit and see ...".

 


***************************************************