echecs-soignies-mons
Citations échiquéennes 3

géolocalisation

troisième partie

-130-
A la cour, il faut hasarder quelquefois et jouer de caprice ! Et après toutes ces rêveries et mesures, on est échec, quelquefois mat. La Bruyère.
Vous savez, O'Kelly, lorsque j'arriverai de l'autre côté, j'aurai un grand avantage sur Lasker et Capablanca. En effet, j'arriverai avec les dernières trouvailles théoriques. Ossip Bernstein.
Des idées, des idées, j'en ai cent, j'en ai mille. Des bonnes, des mauvaises, applicables, irréalisables... Il suffit de faire le tri ! Roos.
Même un GMI sait rarement calculer sur plus de CINQ coups une attaque à sacrifice. Spielman.
Les Echecs sont un sport. Ray Keene c/o David Levy .
Fischer est le meilleur joueur du monde et Karpov n'est qu'un joueur de bistrot. Kasparov, âgé de 16 ans.
Ce jeu si isolé, si protégé par des règles arbitraires, baroques même, à l'expérience courante. Julien Gracq, Un beau ténébreux.
Ces figures étranges du grand jeu, figures de notre donne, émouvantes, terribles, ce sont les figures sur lesquelles notre destin a été distribué. Julien Gracq.
Echiquier : carré parfait, comme la Jérusalem nouvelle décrite par l'auteur de l'Apocalypse, huit cases sur huit, exaltation du chiffre 4, symbole du cosmos aux quatre horizons... où le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, le mal et le bien s'entremêlent et se conjuguent. Robert Couffignal, Le Gambit du poète.
Vous m'avez demandé de vous exposer quel est le fondement de la prière. Je ne fais que préparer les pièces du jeu sur la table... Nous sera-t-il permis d'en adopter les règles et si nous les appliquons scrupuleusement nous ne tarderons pas à faire mat le Roi divin ! Il ne pourra échapper à nos mains. Sainte Thérèse d'Avila, Chemin de perfection.
-140-
Il s'avisa de me proposer d'apprendre les échecs qu'il jouait un peu... me voilà forcené des échecs. J'achète un échiquier, je m'enferme dans ma chambre, j'y passe des jours et des nuits à vouloir apprendre par coeur toutes les parties. Jean-Jacques Rousseau, Confessions.
L'ordinateur a tué l'originalité. Il n'y a plus guère d'aventures sur l'échiquier. Jacob Murray.
Un footballeur joue avec ses pieds, parfois avec sa tête. Un joueur d'échecs ne joue qu'avec sa tête. Et quand il ne joue plus, il meurt. Jacob Murray.
Il (Jacob Murray)  ne joue pas pour le bon coup, mais pour le meilleur. Eloi Rolange.
Il n'y a plus de joueurs du niveau de Jacob Murray dont la seule quête est le beau jeu, le plaisir de voir les pièces construire quelque chose.. Sur 10 idées à la minute, 9 seront sans intérêt, la dernière s'avèrera géniale. Bauer.
Conseil pour les Finales : "The King is a strong piece. Use it." Reuben Fine (Grandmaster and Psychoanalyst 1914 - 1993).
Donnez-moi un Cavalier en 6ème et je gagnerais tous mes parties. Steinitz.
It is not a move, even the best move, that you must seek, but a realisable plan. Eugene A. Znosko-Borovsky.
Il vaut mieux jouer un plan faux de façon logique, que de n'avoir pas de plan du tout. Viktor Kortchnoï.
Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun. Rudolf Teichmann.
-150-
Aidez vos pièces, elles vous aideront. Paul Morphy.
La victoire est brillante, mais l'échec est mat. Coluche.
Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens. Mikhail Tal.
Les Echecs ont trois composantes : le temps, l'espace et le matériel en dernier. Mikhail Tal.
I have never had the satisfaction of beating a completely healthy opponent. Amos Burn.
Pour me battre, il faut me battre trois fois : une fois dans l'ouverture, une fois dans le milieu de jeu, et une fois en finale.Alekhine.
Possibly, over the course of time, the brain capacity of homo sapiens will have made such great progress, that complications as contained in this game can be fathomed instantly with a shrug and a smile. Then, not only will the game of chess have ceased to exist, but also will the remembrance of frequently missed objectives elicit pity, as a reaction to the shortcomings of a lower organized form of life. Lodewijk Prins.
The acquisition of even a mildly reasonable judgment about a chessgame or position is an extraordinarily lengthy process of reasoning, searching, examining, comparing, rejecting, correcting, evaluating and criticising. Not a single investigator who respects himself can be at peace in the knowledge that a blatant refutation is possible of 80 percent of his notes, even if those notes tend to be invariably accepted without criticism, and even if no attention is paid at all to the laboriously acquired correctness of an analysis. In short: analyse as well as you can, or do not analyse at all; the writing down of statements that cannot be sustained by proof, is something that only the very few can permit themselves. Lodewijk Prins.
Chess ... trivial mathematics at best. British mathematician G.H. Hardy (1877-1947).   
Capablanca had that art which hides art to an overwhelming degree. H. Golombek (A History of Chess (1976), page 187.)
-160-
The chess player who has lost his game-who will describe him? I have seen him unable to move. The public was long gone, the lights were out, and still he sat rigidly in his chair staring at the emptied board, because he had overlooked Bg2. A case of complete petrification, with bystanders whispering and tiptoeing by. I have heard him begging for punishment in blasphemous language. He had forgotten Nh5, and in his dismay he called down annihilation upon himself. Derisively, he rejected our words of solace, demanding insults and chastisements. Standing afar and horror-stricken, I have witnessed him swearing in orgiastic fury to rip off his genitals, because he had played Qf6 instead of Qb6. J.H. Donner, The King
Everywhere you go in chess there seem to be financial problems. Editorial, British Chess Magazine, July 2000
Dear Gary, I have come up with this brilliant new opening that has never been seen before, where I start by giving up three pawns and marching my King up to e4. My first effort was a brilliant victory. (Some have argued that, had my opponent not had that fatal heart attack at the board he might have had the better chances, what with the extra queen and so on, but the opening is designed to shock, so I have chalked that one up as a resounding success.) Since then, however, I have had an unexpected run of 1297 consecutive losses with this opening. Can you tell me where I am going wrong? Yours etc. Woodpusher.
First comes your basics: Play and Study, then Study and Play followed by Play and Study, then Study and Play. Second, develop the mentality of always trying your best - don't give up ! Ken Smith.
It is my belief that chess is an amazingly accurate model for many situations in life. The strategies, the competition and the challenges of living. Ken Smith.
I am going to tell you a secret and it is simple: Just play, lose a lot, win a few and study a little THEN, as if by magic, chess will start coming to you. Ken Smith.
That is what is important, the exultation of victory, no matter what your playing strength. Ken Smith.
Your first name is "Tactics", your middle name is "Tactics", and your last name is "Tactics". Ken Smith.
When you reach close to 1800 is where the men will be separated from the boys. Ken Smith.
To be a winner in chess you must FIRST become a LOSER to stronger players. Ken Smith.
-170-
BE A THREAT EVERY TIME YOU SIT DOWN TO PLAY.Ken Smith.
Les femmes ne peuvent jouer correctement aux échecs parce qu'elle ne peuvent pas se taire plus de deux minutes. Anonyme.
On peut être homme d'esprit et grand joueur d'échecs... on peut être aussi un grand joueur d'échecs et un sot. Diderot.
J'ai connu beaucoup de joueurs d'échecs mais un seul génie : Capablanca. Emmanuel Lasker.
Any married man will tell you that life is like a game a chess - everything is centered around the queen. Ilya Katsnelson.
L'art est difficile... et les échecs aussi. Dali.
Si le désir cupide (et stupide) de gagner est une inépuisable source de souffrance, une combinaison brillante sur l'échiquier est une découverte : le coquelicot qui s'épanouit lorsque apparaît la Voie Lactée. Arrabal.
Votre équipe restera la plus forte encore longtemps mais le prochain champion du monde pourra être né n'importe où, y compris dans un endroit où on ne joue pas aux échecs. Fischer à un journaliste soviétique.
Comment concevoir la vie d'une intelligence tout entière réduite à cet étroit parcours, uniquement occupée à faire avancer et reculer trente-deux pièces sur des carreaux noirs et blancs, engageant dans ce va-et-vient toute la gloire de sa vie ! Comment s'imaginer un homme […] doué d'intelligence, qui puisse, sans devenir fou, et pendant dix, vingt, trente, quarante ans, tendre de toute la force de sa pensée vers ce but ridicule : acculer un roi de bois dans l'angle d'une planchette !  Stefan Zweig.
Les parties sont toutes différentes alors que les interviews sont toujours les mêmes. Garry Kasparov.
-180-
C'est une question de caractère, Beaucoup de gens perdent leur motivation très vite. D'autres, ils sont rares, peuvent la conserver très longtemps. J'aime les échecs, encore aujourd'hui je suis heureux d'analyser des parties. J'aime toujours gagner, je déteste encore perdre. Bien jouer est important pour mon intégrité intellectuelle et morale. Et puis les échecs vivent en ce moment une période historique grâce à Internet. Ils se développent dans les systèmes éducatifs à travers le monde. Ils sortent de leur ghetto, et c'est mon rôle de mener à bien cette révolution. Garry Kasparov.
Il n'y a pas eu de défaite parce que je ne crois pas que cet ordinateur ait jamais existé. IBM a triché en refusant d'imprimer les modes de recherche de la machine. C'est évident, pendant le match, des coups décisifs ont été joués par des êtres humains. Aujourd'hui, les meilleurs spécialistes en informatique ne peuvent toujours pas expliquer comment Deep Blue a pu jouer contre la logique des ordinateurs. IBM a gagné une guerre de communication, mais ils sont incapables de prouver que l'ordinateur a gagné tout seul. Garry Kasparov.
Les écrivains ont utilisé les échecs pour analyser les côtés extrêmes de la nature humaine. Dans ce cadre, les échecs offrent un champ d'expérimentation idéal. Mais on pourrait faire la même chose avec la peinture. Et là, en vous référant à Van Gogh, vous ne tirerez pas de conclusion définitive sur les peintres. Garry Kasparov.
J'aime trop la vie et je suis trop intelligent pour me laisser enfermer dans le jeu d'échecs. Garry Kasparov.
Vous n'êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup, un coup doit être actif, entreprenant, correct et beau. David Bronstein.
La femme n'apporte que perturbation au joueur d'échecs. Un pédagogue alsacien (qui veut rester anonyme).
Comment voulez-vous qu'une fille normale ait envie de sortir avec un type qui réfléchit pendant plus de deux heures avant d'ébaucher le plus petit geste du bout des doigts ? L'animateur de télévision américain Dick Cavett comprenant pourquoi le Champion de Monde d'échecs Bobby Fischer n'arrivait pas à se marier.
Aux échecs on pourrait croire qu'il y a peu de forts joueurs et beaucoup de mauvais.Cependant il y a autant de joueurs qui gagnent que de joueurs qui perdent.Du "Chat" de Philippe Gueluck.
Karpov est une pièce de musée. Kasparov (Conférence de presse à Besançon).
R x Da4 pat. Anonyme (sans commentaire).
-190-
Znosko-Borovski a dit : "- On pourrait écrire un livre sur les mauvais coups de Monsieur Capablanca, il n'en a pas fait beaucoup."Ce à quoi Capablanca aurait répondu : "- On pourrait écrire un livre sur les bons coups de Monsieur Znosko-Borovski, ..." .
Pour endormir l'adversaire : il faut un coup sain et un beau mat là. Anonyme.
On ne joue pas aux échecs avec un bon coeur. Chamfort.
Aux échecs, les retours au sommet sont rares : les dommages psychologiques consécutifs à une défaite sont trop sévères. Daily Telegraph.
Perdre une  partie d'Echecs contre un ordinateur, c'est comme avoir des trous dans ses chaussettes : ce n'est pas gênant tant qu'on est le seul à le savoir. Anonyme.
Les pièces de l'échiquier étaient impitoables. Elles le retenaient, elles l'absorbaient. Il y avait de l'horreur en cela, mais aussi une harmonie unique. Car, qu'y a-t-il dans le monde, à part les échecs ? V. Nabokov.
Kasparov est certainement le seul homme d'affaires à avoir bâti sa fortune sur une succession ininterrompue d'échecs. Park Mail.
Ne dites pas : "J'ai fait un sacrifice de fou", mais dites : "J'ai fait un sacrifice peu cavalier".William THOMAS.
Elo means nothing. In het ene toernooi speel je de pannen van het dak en heb je een torenhoge Elo, in een ander toernooi lukt er niks en ben je geen fluit waard. En Elo-punten vormen slechts een gemiddelde. Ze zijn slechts een indicator van je stabiliteit. En betekenen dus niks. Elopunten creëren problemen voor schaakspelers. Schaakspelers hebben daardoor niet langer het recht om nog iets te proberen, om te experimenteren. Ze worden gedomineerd door de Elopunten en het systeem. Dat is zeer eigenaardig. Op toernooien staat de vraag niet meer centraal wie het toernooi wint. Wel wie Elopunten wint.  Karpov.
L’arbitre est aux échecs ce que le clown est au cirque. Il n’est pas capable de grand-chose,  mais sans lui l’ambiance ne serait pas la même. Patrick Legrand.